Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

–  » Délices  » : un nouveau recueil de poésie paru en novembre 2013

couverture-delices-maquette

 

RÉSUMÉ ET PRÉFACE « Délices »

I. Résumé

Lorsque Nicolas s’assoit à la table d’un salon de thé pour y déguster un repas frugal, il est loin de se douter qu’à cet instant précis sa vie va prendre un autre tour…

Florine dégage en effet une ineffable aura qui n’aura de cesse de susciter en lui l’impérieux désir de la rencontrer à nouveau. Il l’aperçoit dans la vitre du train, l’imagine au sortir du bain, la devine étendue sur sa couche offrant ses courbes généreuses à son regard amant, la voit apparaître dans un mirage, rêve de déposer un baiser d’infini qui l’embraserait à jamais et l’amènerait enfin à son cœur aimant.

Ce recueil de poésie nous entraîne sur les rivages heureux d’une idylle où désir et passion se conjuguent  en chœur  dans l’éclosion harmonieuse d’un bonheur inscrit sur les rives du destin.

II. Préface de Philippe Lemoine

Poésie romantique, sensuelle, délicate, des prémices à l’extase,  Monique- Marie Ihry conjugue l’amour ; le poète lui compose un hymne.  Des premiers élans de l’attrait à la communion des corps, le désir de l’homme magnifie la femme, plus qu’une amante, il la sublime, il l’élève au rang de déesse.

En effet, sous la plume de Monique-Marie Ihry l’amour prend une forme liturgique, inspirée. Florine et Nicolas réinventent l’Éden originel et métamorphosent leur vie. Résurrection, l’amour est une révélation. Exaltation, il brise les chaînes qui entravent les êtres, ces tabous qui souvent nous privent du bonheur.

De la rencontre à la jouissance, la plénitude, le récit va crescendo. Sortilège du premier regard, charme de la découverte, délice de l’attente, montée du désir, palpitations des cœurs à l’unisson, vibrations des corps en osmose, paroxysme du plaisir révélé, partagé. Félicité, accomplissement de la volupté, tout mène à la sublimation… Pour nous ramener à ce couronnement, la plume de l’auteur se fait incantatoire, elle nous fait ressentir toutes les pulsations.

Harmonie des rythmes qui coulent de source et des tonalités qui enrichissent et dépoussièrent le sens premier des mots. Suave, euphonique, l’écriture de Monique-Marie Ihry est musicale ; il s’en dégage une sensation aérienne. Les mots glissent de page en page et nous emportent dans son rêve…

L’intériorité se révèle, sous le poète apparaît le peintre ; d’un érotisme raffiné, pleines de délicatesse, dans le clair-obscur de l’imaginaire, les images se dessinent, subjectives.

La poésie trouve son sens lorsque, faite d’ombres et lumières, elle demeure accessible, lorsque sensible, comme celle de Monique-Marie Ihry, porteuse d’émotions, elle se révèle limpide.

Philippe Lemoine, Poète, Président fondateur des Mille-Poètes en Méditerranée 

 

III. Où peut-on se procurer cet ouvrage ?

Vous pouvez vous procurer ce livre sur amazon.fr


 


 

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour