Dans le Jardin des mots

Archive pour la catégorie 'Poèmes courts'

Joli mois de mai

Posté : 2 mai, 2021 @ 11:10 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

muguet tendre

 

Joli mois de mai

Me croiriez-vous si je vous disais rêver
de vous voir sur le pas de ma porte arriver
le regard ébloui d’un bouquet de muguet
venant ainsi sacrer cet heureux mois de mai,
si je vous disais que depuis des lustres j’aime
ce beau sourire empreint d’une bonté extrême ?

Tendez-moi ce bouquet de joli mois de mai
je m’ouvrirai à son parfum comme il vous sied.
Mille baisers d’espoir je vous adresse en vers,
mille vers énamourés je compose ce soir,
hommage à ce regard dans lesquels je me perds…

 

©  Monique-Marie Ihry  -  1er mai 2015 -

L’amandier

Posté : 30 janvier, 2021 @ 5:53 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour | Pas de commentaires »

mademoiselle J 55 x 46

L’amandier

 

 

Le premier amandier vient de fleurir,

mon amour.

C’est le printemps des cœurs,

la saison gracieuse

qui fait éclore dans les arbres

les bourgeons et fleurir la romance

dans les allées jolies

de la vie et de l’espérance !

 

© Monique-Marie Ihry

(Extrait du recueil  » A l’encre sur ma peau « , toile de l’auteure intitulée  » Mademoiselle  » (2018) huile sur toile 55 x 46 cm)

À deux pas de la Seine

Posté : 16 avril, 2019 @ 8:55 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Paris 6

 

 

À deux pas de la Seine

 

Notre Dame n’est plus que flammes ce soir,

notre Dame flambe, sa flèche tombe

à mesure que sombre le soir sur Paris.

Les pompiers sont impuissants

face à ce monstre de feu

qui lèche et dévore la belle Dame de notre Paris.

Tant de majesté en danger, condamnée,

bientôt réduite à néant,

tant de siècles de grâce,

tant de délicatesse à la merci des flammes…

Larmes vaines,

Notre Belle Dame se meurt

à deux pas de la Seine.

* *

 

Sonnent les cinq heures.

Dans Paris endolori,

Notre Dame, en cendres…

*

NOUS LA RECONSTRUIRONS !

 

© Monique-Marie Ihry , les 15-16 et 17 avril 2019 −

A z u r

Posté : 8 avril, 2019 @ 4:41 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Au chant du soir 40 x 40 cm

Azur  

 

Dans le silence infini et doux

des nuits de jade

s’envolent des oiseaux

aux ailes argentées

vers de printaniers rivages,

là où les aubes sont claires,

où les nuits sont sereines,

où la peine des jours obscurs

se noie dans l’azur

d’un océan d’espérance…

 

© Monique-Marie Ihry   25 janvier 2019 –

(Extrait d’un recueil de poésie à paraître,

toile de l’auteure)

Printemps

Posté : 10 mars, 2019 @ 11:48 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

bouton de rose

Printemps 

  

La nature nous prépare

mille beautés dont elle a le secret.

Dans la fraîcheur printanière de l’aube

une rose compose

l’harmonie d’un jour prometteur,

caresse sur le voile de mélancolie

déposé sur mon cœur…

 

©  Monique-Marie Ihry    -  22 mars 2015  -

 

 

Como va y viene el amor

Posté : 7 septembre, 2018 @ 12:08 dans Poemas en español, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Como va y viene el amor 

 

Muero y renazco siempre

como va y viene tu amor.

Amor, desamor,

dolor o felicidad,

según la fuente caprichosa

de tu corazón desierto…

 

© Monique-Marie Ihry  – 14.05. 2018

Baiser volé 41 33 cm

© Monique-Marie Ihry −« Baiser volé » (2015) Óleo sobre tela 41 x 33 cm −

Comme va et vient l’amour

Je meurs et renais toujours

comme va et vient ton amour.

Amour, désamour,

douleur ou bonheur,

livrés à la source capricieuse

de ton cœur désert…

 

© Monique-Marie Ihry   – 14 mai 2018 -

Poème court 2970

Posté : 29 juillet, 2018 @ 11:44 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

ENCRE 29 (3)

 

 

L’amour est un oiseau majestueux et beau s’évadant à tire-d’aile par-delà les vagues de l’existence

vers des nuages posés par l’Éternel sur l’infini des rêves… 

© Monique-Marie Ihry

(Dessin de l’auteure, encre de Chine – illustration du recueil « A l’encre sur ma peau« , Coll. Plume d’ivoire, Cap de l’Étang Éditions, 2018)

A balazos (D’une balle)

Posté : 28 juillet, 2018 @ 4:55 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poemas en español, Poèmes courts, Poèmes en français | Pas de commentaires »

A balazos 

Nos metimos en la noche

y nos sentamos a esperar.

Lo que fue no volverá a ser,

fueron abatidos a balazos

y, ya no son…

Sólo

nos queda

el recuerdo y el dolor,

el recuerdo y el amor

caído.

© Monique-Marie Ihry  – 25.05.2018

 soldat ange

D’une balle 

 

Nous nous sommes assis

à attendre sur le seuil de la nuit.

Ce qui fut ne sera plus,

ils furent abattus d’une balle

et ne sont plus.

Seul nous reste

le souvenir et la douleur,

le souvenir et l’amour

déchu.

 

© Monique-Marie Ihry  – 25 juin 2018

Haïku 1379

Posté : 4 juillet, 2018 @ 12:05 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | 2 commentaires »

 

DELICES 13

Au feu du baiser,

faire fondre un glaçon d’azur

sur ta nuque brune…

 

©  Monique-Marie Ihry    -  9 mars 2012   -

(Extrait du recueil de poésie illustré  » Délices  » paru en juin 2018 aux Éditions Cap de l’Étang,

illustration de l’auteure)

« Sait-on pourquoi l’on aime ? », poème commenté par le Pr. Mohamed Salah Ben Amor

Posté : 5 mai, 2018 @ 1:06 dans Critique littéraire, Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Au chant du soir 40 x 40 cm

(toile de l’auteure)

 

Sait-on pourquoi l’on aime ?

On aime tout simplement,

on aime voilà tout.

On aime ces silences qui rapprochent,

ces soupirs qui chantent

lors de la fusion ivre des corps.

On aime cette absence de remords

lorsque l’aurore s’éveille

et que s’installe la tendresse du jour.

On aime l’ivresse de moments tendres

et la tendresse d’assauts sauvages,

on aime l’aveu muet d’un seul regard

et ce désir des soirs

parés de mille égards…

 

Monique-Marie Ihry – 6 mai 2011 -

* * *

« Sait-on pourquoi l’on aime ? Les psychanalystes répondent à cette question  par l’appartenance de l’amour au côté irréel de l’être humain  au même titre que le rire et la folie. Ce qui veut dire que ces trois phénomènes échappent totalement à l’entendement, d’où leur caractère extrêmement surprenant. Freud explique également l’amour par l’instinct de  mort qui attire inconsciemment le corps vers le bas, c’est-à-dire vers la terre ou la matière inerte qui avait donné naissance à la vie. Quoi qu’il en soit, la poétesse, sans avoir eu besoin de se référer à ces thèses scientifiques, a bien saisi les mêmes caractères spécifiques de l’amour. Ce qui montre que le créateur artistique peut, grâce à sa sensibilité aiguisée,  accéder à la vérité sans emprunter le chemin méthodologique tracé par les scientifiques.

Outre la véracité de ce discours poétique au niveau du sens  général né d’une expérience réelle au sein de l’arène de la vie, ce poème vaut par son côté esthétique captivant,  aussi bien sur le plan des images que sur celui du rythme interne, tant est si bien que la place nous manque pour le démontrer. En un mot, la poétesse, en nous montrant ce joyau, nous offre l’occasion de l’admirer et de nous délecter de sa beauté resplendissante. Merci Monique-Marie ! »

 

Mohamed Salah Ben Amor

12345
 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour