Dans le Jardin des mots

Archive pour la catégorie 'Poemas en español'

De qué me sirve… (A quoi bon…)

Posté : 16 novembre, 2017 @ 6:06 dans Poemas en español, Poèmes courts, Poèmes en français | Pas de commentaires »


¿De qué me sirve escribir

si no estás conmigo,

de qué me sirve 

vivir

desde que te has ido?…

 

myriam + 55 x 46 cm

 

 

À quoi bon écrire

si tu n’es pas à mes côtés,

pourquoi continuer à vivre

puisque tu es parti…

© Monique-Marie Ihry

Silencio… (Silence…)

Posté : 17 juillet, 2017 @ 10:28 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poemas en español, poèmes d'amour, Poèmes en français, Prose poétique | 2 commentaires »

Hoja seca agonizando por la aldea vacía de la vida…,  el viento del norte barre lo que queda de mí, desde que te fuiste.

Silencio, silencio después de la tormenta, cuando el viento ha dejado de ser, que el silencio es el único refugio donde puedo gritar la tristeza de ser ajena a tu propia mirada, decir que se fueron para siempre los días disfrazados de pájaros y de plumas azules…, azules como el mar de antaño, cuando, amantes felices, navegábamos todavía por las olas celestes del amor, como pájaros huyendo de la tierra y del mundo entero.

Gritar, llorar, decir palabras de amor y silencio en el refugio sagrado del alma…, porque ya no estás a mi lado, que ando como una hoja muerta agonizando por las aldeas solitarias del desamor…

 

© Monique-Marie Ihry    – 14. 07. 2017 – 

BOUQUET ROSE VI 60 X 30

Silence…

 

Feuille sèche agonisant sur l’allée déserte de la vie…,  le vent du Nord balaie ce qui reste de moi depuis ton départ.

Silence, silence après l’orage, lorsque le vent s’est effacé, que le silence devient mon seul refuge, qu’il me reste des mots pour crier la tristesse d’être étrangère à ton regard, que se sont enfuis pour toujours les jours vêtus d’oiseaux et de plumes azur…, azur comme la mer d’autrefois, lorsque, amants heureux, nous naviguions encore sur les vagues célestes de l’amour, tels des oiseaux fuyant la terre et le monde entier.

Crier, pleurer, dire des mots de silence et d’amour au refuge sacré de l’âme…, puisque tu n’es plus à mes côtés et que je ne suis plus qu’une feuille agonisant dans les allées du désamour…

 

© Monique-Marie Ihry    – 14. 07. 2017 –

 

(Cuadro : Monique-Marie Ihry, óleo sobre lino, 60 x 40)

Soledad

Posté : 17 juillet, 2017 @ 8:49 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poemas en español, Poèmes courts, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Soledad

Dejaré toda mi tristeza en la puerta

si me das un beso,

un beso pájaro

dulce y ligero,

capaz de llevar mi corazón contigo

hacia ese mar quieto de los enamorados,

detrás del infinito del cielo

donde reina la paz,

contigo…

 

© Monique-Marie Ihry    – 14. 07. 2017 –

pensée 54  65

«  Pensée  » (2011) – Óleo sobre tela 65 x 54 -  © Monique-Marie Ihry 

 

Solitude

J’abandonnerai toute ma tristesse sur le seuil de ma porte

si tu me donnes enfin un baiser,

un baiser d’oiseau

doux et léger

capable d’emporter mon cœur avec toi

jusqu’à cette mer sereine des amoureux,

derrière l’infini du ciel

où règne la paix

 

avec toi…

© Monique-Marie Ihry 

A veces

Posté : 24 février, 2017 @ 11:43 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poemas en español, Poèmes courts, Poèmes en français | 2 commentaires »

Songe d'un soir détail inversé       

 

 

 Me gusta pensar, a veces,

que estás a mi lado,

        invisible,

susurrándome la suave canción

        del viento…

 

© Monique-Marie Ihry    -  31 01 2017  – Derechos de autor

 

      

        Parfois

 

Il me plaît parfois de penser

que tu es à mes côtés,

        invisible,

me susurrant la douce chanson

        du vent…

 

© Monique-Marie Ihry  – 31 janvier 2017 -

( » Songe d’un soir,  » Oleo sobre tela © Monique-Marie Ihry)

                               

Sólo las olas…

Posté : 28 juillet, 2016 @ 3:35 dans Poemas en español, Poèmes courts | Pas de commentaires »


 Sólo las olas saben

la gran soledad

del alma abandonada…

 

©  Monique-Marie Ihry  – 27.07.2016  -

Derechos de autor

A pesar de los pesares (En dépit de tout…)

Posté : 19 mai, 2015 @ 12:36 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poemas en español, Poèmes en français, Réflexions diverses | Pas de commentaires »

A pesar de los pesares 

 

A pesar de los pesares,

a pesar del horror de las guerras

de la miseria y del dolor,

seguirá floreciendo la blanca rosa del alba

porque la vida es

y no puede ser de otra manera.

Al lado del rosal inmaculado florecido,

sangriento sigue corriendo el río,

muerte soñolienta y solitaria del corazón…

Lloran desnudas las hojas primaverales

buscando en vano el árbol de la vida,

muerte sin fin del camino

en el otoño del alma,

el alma mía…

 

©  Monique-Marie Ihry   Derechos de autor 2.01.2015

 

 roses blanches senza

En dépit de tout…

 

En dépit de tout

malgré l’horreur de la guerre

de la misère et de la douleur,

la rose blanche de l’aube continuera à fleurir,

parce que la vie est et ne peut être autrement.

À côté du rosier immaculé éclot,

sanguinolent le fleuve poursuit son cours,

mort lente et solitaire du cœur…

et pleurent nues les feuilles printanières

cherchant en vain l’arbre de vie,

mort sans fin du chemin

à l’automne de l’âme,

mon âme…

 

©  Monique-Marie Ihry  – 19 mai 2015 –

Camino de la muerte

Posté : 19 novembre, 2014 @ 8:30 dans Poemas en español | Pas de commentaires »

rose grise

 

Camino de la muerte

 

La niňa

de ojos azules

va para la rosa del alba,

y yo,

a la muerte…

 

©  Monique-Marie Ihry  -  20. 10.  2014  -

Derechos de autor

Camino de la muerte

Posté : 31 octobre, 2014 @ 11:54 dans Poemas en español | Pas de commentaires »

rose noire

 

Camino de la muerte

 

La niňa

de ojos azules

va para la rosa del alba

y yo,

a la muerte.

 

©  Monique-Marie Ihry  -  20.10.2014  -

Derechos de autor

Sombra

Posté : 9 juin, 2014 @ 4:07 dans Poemas en español, Poèmes en français | Pas de commentaires »

yeux noirs

 

Me asomo

al borde de tu recuerdo.

Miro las nubes caminando

por tus ojos de sombra,

sombra

dulce y amarga sombra

sombra,

miro el tiempo

mas allá del horizonte

y, perdida en el abismo

de tu mirada distante,

ausente,

sombra

amarga sombra

sombra,

me muero de amor huérfano

en la nada de mi invierno,

sombra

sombra infinita

sombra…

 

© Monique-Marie Ihry    – 9. 05. 2014 -

Derechos de autor

 

Allée du souvenir  

 

Je m’assois à l’orée

du souvenir

et je regarde défiler les pages

dans ton regard fait d’ombre,

 

ombre, ombre douce et amère,

sombre,

 

je regarde passer le temps

bien au-delà de l’horizon

et, perdue dans l’abîme

de ton regard distant

absent,

 

ombre, ombre de cendre amère,

sombre,

 

je me meurs d’un amour

orphelin

dans le néant d’un hiver installé,

 

ombre, ombre infinie

et sombre…

 

©  Monique-Marie Ihry    -  18 juin 2014  -

Traduction du poème ci-dessus  » Sombra « 

Texte déposé

 

 

Irme de tu amor

Posté : 6 mai, 2014 @ 7:42 dans Poemas en español | Pas de commentaires »

irme de tu amor

Irme de tu amor    

 

Irme de tu amor,

irme hacia la nada,

es mejor,

olvidarme de ti

para morirme

en el crepúsculo

de mi alma

como un pájaro

de fuego

sin volver

a nacer

nunca…

 

©  Monique-Marie Ihry  -  21 mars 2014  -

Derechos de autor

1234
 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour