Dans le Jardin des mots

Archive pour novembre, 2018

À l’encre sur ma peau, pp. 16-17

Posté : 17 novembre, 2018 @ 8:20 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, poèmes d'amour, Poèmes en français | 2 commentaires »

ENCRE 11 (3)

 

− Je vis éclore sur tes lèvres

les prémices d’un beau sourire,

rose en porcelaine de Sèvres,

délicatesse d’un porphyre…

Je crus accéder aux cieux.

Poussé par les ailes de l’aube,

porté par l’air mélodieux

que la lyre aux âmes dérobe,

délivré d’une cécité,

un espoir embrasa mon cœur.

J’entendis s’élever un chœur

à l’orée d’une éternité…

@ Monique-Marie Ihry

Extrait du recueil de poésie de l’auteure «  À l’encre sur ma peau « , pp. 16-17, en vente sur Amazon.fr

COUV 4ème A L ENCRE SUR MA PEAUCOUV A L ENCRE SUR MA PEAU

Au souvenir d’elle, mai 1918

Posté : 10 novembre, 2018 @ 4:36 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, poèmes d'amour, Poèmes en français | Pas de commentaires »

 

rose en bouton

 

Dès l’aube,

dans la plaine endormie

là-bas où le soleil repose,

les canons se sont tus

après le grand tourment.

Un printemps fleuri exhale

les senteurs heureuses de la vie.

Les oiseaux font leur nid,

la nature renaît ici et là

et partout.

Les heures défilent,

une à une,

lentement,

et puis la nuit se pose

sur la plaine

doucement.

Dans le souvenir d’elle

au chant du crépuscule,

voguant sur l’onde paisible du rêve,

un soldat allongé semble admirer le ciel.

Il imagine le visage serein de l’aimée,

esquisse son sourire bienveillant

sur l’aile d’un nuage.

Une vague de bonheur envahit soudain son cœur.

Il ferme son regard sur l’écrin du souvenir.

Son souffle se fait court

et s’éteint

et soudain

la mort brusquement

plante son glaive !

 

©  Monique-Marie Ihry    -  5 octobre 2015  -

(Extrait du recueil de l’auteure intitulé  » Le cœur d’Ana « )

 

 

 

 

La dernière pavane

Posté : 4 novembre, 2018 @ 7:27 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

SOUS-BOIS 80 X 40

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vase des jours

exécutait son ballet ultime

comme les feuilles des platanes

dansant une dernière pavane

sur les allées glissantes

du grand parc de novembre.

Les branches étiraient leurs membres

frileux dans la brume

apparue très tôt dans le matin.

Les écureuils avaient déserté les branches,

les oiseaux se terraient, cachés

sous une rare feuille opportune

attendant le vain avènement

d’une aurore infime,

et les jours sans amour,

dans leur costume funèbre,

défilaient ensemble avec lenteur

comme des nuages en procession

dans le cortège des ténèbres

d’un cœur à l’abandon…

 

© Monique-Marie Ihry  – 22 août 2018

(Extrait d’un recueil de poésie de l’auteure La dernière pavane, Collection Bilingue n° 1, Cap de l’Etang Editions, 2019,

toile de l’auteure intitulée  » Sous-bois  » (2017) – huile sur lin 80 x 40 cm -)

Novembre

Posté : 1 novembre, 2018 @ 8:37 dans Poèmes en français | Pas de commentaires »

 novembre fleur

Novembre 

 

Novembre et son cortège de chrysanthèmes,

requiem fleuri, hommage aux défunts,

à ceux que l’on a tant aimés et qui ne sont plus,

nuages obscurs charriés par le vent de l’Est

crachant leur pluie sur les palmiers en berne,

mer agitée vomissant ses bateaux vers le large,

plages désertées fouettées par les vagues,

vague à l’âme dans la grisaille de l’aube,

amertume.

 

©  Monique-Marie Ihry    -  1er novembre 2016  -

 

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour