Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

Archive pour novembre, 2016

De pierre et de papier

Posté : 11 novembre, 2016 @ 6:55 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Sur les sentiers du coeur 33 x 41 cm

De pierre et de papier  

 

                    I

 

Je me suis fait un cœur de pierre

pour ne plus souffrir.

Je l’ai refermé avec une clef

que je garde éloignée de ma peine

entre deux livres serrée

sur une étagère.

Mais je sens déjà poindre en moi

le bourgeon d’une fleur

ouverte aux affres de la vie

offerte gracile à l’hiver.

Et la pierre de s’ouvrir

lentement mais sûrement

au gel du crépuscule

sous le regard impuissant

de Lune mon amie.

 

                    II

 

Le bois s’enflamme dans la cheminée

brûle dans le soir

brûle mon cœur

de peine froissé.

 

                    III

 

Mon cœur n’est pas de pierre

mes larmes sont d’amour

et la fleur à peine née

se meurt au cœur de la pierre

écartelée.

 

                    IV

 

À quoi sert cette clef

puisque le froid m’ébranle le cœur ?

À quoi sert la vie

sinon à souffrir ?

À quoi sert donc l’amour

puisqu’au jour le jour

il détruit…

 

                    V

 

Mon cœur est de papier,

fébrile il se consume

sur le bûcher du désamour.

Il n’est plus d’espérance

il n’est plus que cette souffrance

qui se répand en cendres

dans l’âtre bistre

de la vie.

 

                    VI

 

Je m’étais fait un cœur de pierre

pour ne plus souffrir.

Je l’avais refermé avec une clef

que je gardais éloignée de ma peine,

mais c’était sans compter

sur l’hiver, le gel éternel

du désamour

qui détruit les âmes tendres.

 

                    VII

 

Cœur de papier,

papier froissé

qui se consume

dans l’infortune du soir,

cœur fragilisé

pour avoir trop aimé…

 

© Monique-Marie Ihry    -  10 novembre 2016 -

(Toile de l’auteure  » Sur les sentiers du cœur   » (2016) – huile sur toile 41 x 33 cm -)

Aux rives du Canal du Midi

Posté : 9 novembre, 2016 @ 7:27 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Canal du Midi IV Automne 40 x 40 cm

Aux rives du Canal du Midi

 

Une barque se pose aux rives du Canal,
L’aube fait une pause et la beauté du monde
Décline son aura dans le jour matinal,
Dans un silence azur tombe une feuille ronde

L’automne se balance à la branche menue,
Ballotée par le vent elle enfante une feuille
Qui vole dans les airs puis tombe sur l’eau nue,
C’est la saison jolie où l’aurore s’effeuille

Une barque posée aux rives du Canal
Se repose en silence auprès du grand platane,
Sa ligne rouge et verte aux reflets de cristal
Dans la vague de l’eau entame une pavane

L’automne se balance à la branche menue,
C’est la saison jolie où l’aurore s’effeuille
Lorsque le vent murmure à l’aube bientôt nue
La chanson des amours et que tombe une feuille

 

© Monique-Marie Ihry – 20 mai 2016 -

(Illustration de l’auteure :  » Canal du Midi IV, automne  » (2016), pastels)

Aube…

Posté : 7 novembre, 2016 @ 9:31 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

florero 5

Aube   

 

Une lueur opaline

descend du ciel doucement

Elle revêt d’une étole la rose

couronne le lys

d’une blanche harmonie

et, dans une grande pause

installe son charme délicat

dans la grâce heureuse

et lumineuse de l’instant

 

© Monique-Marie Ihry  – 1 mars 2016 -

( – Extrait du recueil  » Telle la feuille au vent d’hiver  » à paraître prochainement

   – Toile de l’auteure :  » Florero V  » (2003), technique mixte)

Novembre

Posté : 1 novembre, 2016 @ 8:31 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

florero azul  40  50

Novembre

 

Novembre et son cortège de chrysanthèmes,

requiem fleuri, hommage aux défunts

à ceux que l’on a tant aimés et qui ne sont plus,

nuages obscurs charriés par le vent de l’Est

crachant leur pluie sur les palmiers en berne,

mer agitée vomissant ses bateaux vers le large,

plages désertées fouettées par les vagues,

vague à l’âme dans la grisaille de l’aube,

amertume.

 

©  Monique-Marie Ihry    -  1er novembre 2016  -

(toile de l’auteure :  » Florero azul « , huile sur toile 50 x 40 cm)

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour