Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

Archive pour octobre, 2016

Déluge

Posté : 31 octobre, 2016 @ 6:21 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

pensée 54  65

Déluge 

     

 I

 

Ô peine qui déluge

et déferle par la porte béante de l’âme…

Il est des jours où le regard longuement

ruisselle sa lente souffrance,

il est des peines intenses

que rien ne saurait tarir

sinon la chaleur d‘un possible.

 

II

 

Lorsque l’amour n’est plus

qu’une infime peau de chagrin,

qu’expirent les flammes

au foyer tari du souffrir,

quand l’espoir rompu aux braises

n’est plus que cendre

au cœur meurtri par l’insoutenable,

l’on s’achemine vaincu

dans le jour ensanglanté qui décline

vers le grand désert seul de l’habitude

où se pavanent des plantes sèches sans grâce

arborant en silence leurs grasses épines

avant de s’incliner sous les feux de l’astre solaire

comme on s’immole face à l’intolérable

lorsque l’espoir au cœur est amer

et que la douleur enfante l’ineffable !

 

© Monique-Marie Ihry    – 26 octobre 2016 -

(toile de l’auteure intitulée  » Pensée « , huile sur toile 54 x 65 cm)

Un seul jour

Posté : 25 octobre, 2016 @ 4:10 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | 1 commentaire »

juntos conseguiremos

Un seul jour     (chanson)

 

Je veux rêver de toi et côtoyer l’emphase

Sentir battre mon cœur en de parfaits accords

Vibrer comme la corde à l’archet de ton cœur

Gémir au son du cœur et sombrer dans l’extase

 

Je veux rêver de toi, je veux rêver d’amours

Me perdre en tes secrets, me pendre à ton sourire

Te traîner à mes pieds, prendre sous mon empire

Ce rêve et mon désir, être aimée pour toujours

 

Je veux rêver d’amour et côtoyer l’emphase

Me sentir près de toi, te réveiller à moi

Faire de toi l’esclave abonné à ma foi

Qui me fera vibrer dans une longue phase

 

Une phase d’émoi, paraphrase du cœur

Ensemble nous boirons les nectars et leur lie

Nous nous enivrerons d’une belle folie

Et frôlerons la mort, la conjurant en chœur

 

Je veux rêver de toi et croire en notre amour

Ce mirage lointain, cette page incertaine

Qui nous unit un soir près de cette fontaine

Où les rêves d’amour ne durent qu’un seul jour

 

©  Monique-Marie IIhry    -  18 janvier 2016 -

Toile de l’auteure  » Juntos conseguiremos  » (2003)

 

Fantôme

Posté : 19 octobre, 2016 @ 7:00 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

fantasmagorie I 30 40

 

Fantôme

 

Les souvenirs défilent comme filent les nuages.

Fantômes anthracite galopant

tels des chevaux sauvages

ils errent à la porte des cieux

gémissent, se cabrent, hennissent

heurtent de leurs sabots

la brume ensommeillée des mots tus,

grossissent, deviennent opaques et gris

et puis,

dans un dernier élan, ils déversent leur fiel

en bourrasques soudaines,

piétinent dans votre sommeil

l’ultime espoir somnolant encore

à la sève fébrile du cœur endolori…

 

© Monique-Marie Ihry     27 juillet 2016 –

Tableau d’illustration de l’auteure :  » Fantasmagorie I  » (2014)  – Huile sur toile 30 x 40 cm -

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour