Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

Archive pour juin, 2016

Le fandango des vagues

Posté : 21 juin, 2016 @ 11:04 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

Paris 35

 

Le fandango des vagues  

 

Une fleur d’amandier dans les cheveux

elle allait sage dans les allées de l’insouciance

Elle venait à la plage comme on va à l’espérance

c’était là son unique vœu

 

Le printemps rayonnait Des arbres bourgeonnaient

et dans les branches les oiseaux

sifflaient en composant leur nid, des mots

simples et beaux comme elle les aimait

 

La mer calme et reposée avait du rêve l’azur

Sur les flots, des vagues à la robe ourlée

de dentelle virginale festonnée

dansaient un fandango avec beaucoup d’allure

 

C’était en févier à la fin de l’hiver

un jour plein de promesses où sur la plage

les vagues dans un murmure sage

s’échouaient dans une révérence légère

 

Une fleur d’amandier dans les cheveux

doucement balancée par le souffle d’Éole

elle rêvait à cette belle terre espagnole

qu’elle apercevait au loin entre deux nuages heureux

 

Elle y retournerait un jour, du moins le pensait-elle

après toutes ces années loin de sa maison

Au-delà de la mer dans un bel horizon

le Canigou offrait à l’aube sa neige éternelle…

 

©  Monique-Marie Ihry    -  2 mars 2016 -

(Extrait d’un recueil de poésie de l’auteure

Illustration : aquarelle de l’auteure)

Éveil floral

Posté : 7 juin, 2016 @ 2:20 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

clothilde 55  46

Éveil floral 

 

Au loin sur les montagnes

sommeillaient des nuages.

Assise aux pieds d’un arbre

l’âme vide de larmes

s’éveillait une fleur.

De ses cendres la fleur

renaissait à la vie

et dans son cœur ravi

s’imposaient en filigrane

les prémices d’un bonheur…

 

©  Monique-Marie Ihry    -  9 mars 2016  -

[toile de l'auteure " Clothilde " (2016), huile sur toile 55 x 46 cm]

 

Au chant du souvenir

Posté : 2 juin, 2016 @ 4:35 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | 2 commentaires »

chat qui dort

 

Au chant du souvenir 

 

Un chat dort bienheureux bercé par le soleil

Les pattes repliées sur la pelouse verte

Il est bien loin de tout, plongé dans son sommeil.

Les rouges géraniums à l’odorant vermeil

Exhalent leur beauté à la nature offerte.

 

Les oiseaux dans leur nid enfantent le printemps.

L’après-midi somnole à deux pas de la ville

On n’entend désormais que la brise du vent

Qui vient verser mon cœur, légère et doucement

Murmurant un sonnet à la verte charmille.

 

Je me laisse porter au chant du souvenir

Quand nous composions sur l’onde bleue des vagues

Les plus beaux des quatrains, une aube en devenir

Voguant au gré des mots sur l’onde du Zéphyr

Poussés vers l’horizon sur le refrain des vagues.

 

Le chat somnole encore, inondé de soleil

Les pattes allongées sur la pelouse verte

Il est bien loin de tout, plongé dans son sommeil

Et les oiseaux heureux s’envolent vers le ciel

Et je me laisse aller, à mes rêves offerte.

 

© Monique-Marie Ihry    -  Lamalou-Les-Bains 5 mai 2015  -

 

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour