Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

Archive pour mai, 2015

A pesar de los pesares (En dépit de tout…)

Posté : 19 mai, 2015 @ 12:36 dans Poemas en español, Poèmes en français | Pas de commentaires »

A pesar de los pesares 

 

A pesar de los pesares

a pesar del horror de las guerras

de la miseria y del dolor

seguirá floreciendo la blanca rosa del alba

porque la vida es y no puede ser

de otra manera.

Al lado del rosal inmaculado florecido,

sangriento sigue corriendo el río,

muerte soñolienta y solitaria del corazón

y lloran desnudas las hojas primaverales

buscando en vano el árbol de la vida,

muerte sin fin del camino

en el otoño del alma,

el alma mía…

 

©  Monique-Marie Ihry   Derechos de autor 2.01.2015

 

 roses blanches senza

En dépit de tout…

 

En dépit de tout

malgré l’horreur de la guerre

de la misère et de la douleur

la rose blanche de l’aube continuera à fleurir

parce que la vie est et ne peut être autrement.

À côté du rosier immaculé éclot,

sanguinolent poursuit son cours le fleuve,

mort lente et solitaire du cœur

et pleurent nues les feuilles printanières

cherchant en vain l’arbre de vie,

mort sans fin du chemin

à l’automne de l’âme,

mon âme…

 

©  Monique-Marie Ihry  – 19 mai 2015 –

Au fil de mai

Posté : 1 mai, 2015 @ 10:48 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

libellule fleur

 

Au fil de mai 

 

Un pétale de lys navigue au fil de l’eau

Il glisse tel un cygne, sur le ballet de l’eau.

Légère à ses côtés, la libellule vole,

Belle fée azurée penchée sur mon épaule.

Au fil, au fil du temps naviguent en un ballet

Sur l’onde de l’instant, au fil, au fil de mai

Nos cœurs amoureux, prémices d’un printemps

Sur l’onde de l’instant…

 

©   Monique-Marie Ihry    -  1er mai 2015  -

Joli mois de mai

Posté : 1 mai, 2015 @ 10:23 dans Poèmes en français | Pas de commentaires »

muguet bouquet

 

Joli mois de mai

Me croiriez-vous si je vous disais rêver
De vous voir sur le pas de ma porte arriver
Le regard ébloui d’un bouquet de muguet
Venant ainsi sacrer cet heureux mois de mai,
Si je vous disais que depuis des lustres j’aime
Ce beau sourire empreint d’une bonté extrême ?

Tendez-moi ce bouquet de joli mois de mai
Je m’ouvrirai à son parfum comme il vous sied.
Mille baisers d’espoir je vous adresse en vers
Mille vers énamourés je compose ce soir,
Hommage à ce regard dans lesquels je me perds…

 

©  Monique-Marie Ihry  -  1er mai 2015 -

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour