Dans le Jardin des mots

Archive pour le 3 novembre, 2012

« 1er novembre », poème commenté par le Pr. Mohamed Salah Ben Amor

Posté : 3 novembre, 2012 @ 8:26 dans Critique littéraire, Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes courts, Poèmes en français | Pas de commentaires »

1er  novembre 

Alors que l’on fleurit les tombes

Des êtres que l’on a aimés,

Germe la vie en toute rose.

©  Monique-Marie  Ihry    - 5 février 2012  –

Texte déposé

* * *

 

« Depuis des millénaires, l’être humain a constaté que l’une des  principales lois qui régissent l’univers est l’alternance de la plupart des phénomènes observés : la nuit et le jour, les saisons, le flux et le reflux, la crue et la sécheresse, l’abondance et la disette, la vivacité et le fléchissement… et,  parmi eux,  la vie et la mort. Et c’est cette dernière constatation  qui était à l’origine des idées de l’au-delà  et de la résurrection, lesquelles naquirent dans l’esprit des humains bien avant l’apparition des religions monothéistes, tout comme l’idée de la réincarnation chez certains peuples. D’où  la notion  de régénération et de renaissance aux sens propre et au sens figuré.  Et rien d’étonnant qu’une telle idée prenne forme dans l’esprit de l’auteure,  cette romantique née, connue pour sa prédilection pour le thème de la nature. Rien d’étonnant également qu’elle ne l’aborde pas en tant que fin en soi. En effet, absorbée comme elle l’est dans ses nouvelles préoccupations positives résultant du changement radical qui a touché sa vie, elle  ne fait que prendre cette idée comme point de départ  pour exprimer sa vision optimiste de l’avenir avec la conviction que même  la mort est incapable d’empêcher sa concrétisation.

Sur le plan du style, la seule image  complexe que comporte le texte est composée de deux constituants contraires  successifs : « l’on fleurit les tombes / Des êtres que l’on a aimés / Germe la vie en toute rose »  qui résument  ensemble toute la vie passée et présente de la locutrice.

Nous terminons ce commentaire par  cette  citation très significative  de Fleurette Levesque qui va dans le même sens : « La vie est un éternel recommencement ». »

Mohamed Salah Ben Amor

 

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour