Dans le Jardin des mots

Poésie et prose, prose et poésie, au gré des mots, au fil du temps…

Archive pour août, 2009

Coucher de soleil

Posté : 25 août, 2009 @ 5:28 dans Poèmes en français | Pas de commentaires »

dscf0699.jpg

 ©Tableau de l’auteure intitulé  Puesta del sol

 

Coucher de soleil    

 

Un coucher de soleil à l’envers, 

le monde est las et désespère. 

La mer arbore un rouge sans ombrage,

rouges sont mes vers

sur les perles de sang 

du sable de la plage.  

Ils s’épanchent un  à un

sur les flots lents

d’un impossible espoir…

L’horizon tout à coup

s’illumine, se fait or,   

il est grand temps

de faire fi de ce désespoir latent.

Plongeons-nous dans ce spectacle

que nous offre la mer !

Demain il fera beau,

il fera bleu,

demain le monde sera or…

 

©    Monique-Marie Ihry  - août 2009  -

 

 

  

 

 

Ballade en mai

Posté : 25 août, 2009 @ 5:17 dans Extraits de recueils de poésie de l'auteure, Poèmes en français | Pas de commentaires »

balladeenmai.jpg

Ballade en mai 

 

 

Si je vous disais que depuis des lustres j’aime 

Ce blond sourire empreint d’une douceur suprême 

Que vous m’adressez volontiers avec flamme 

Et qui dès lors n’a de cesse de me bercer l’âme 

 

Me croiriez-vous si je vous disais rêver 

De vous voir sur le pas de ma porte arriver 

Votre regard paré d’un bouquet de muguet 

Qui consacrerait ce merveilleux mois de mai 

 

Tendez-moi ce bouquet de joli mois de mai 

Je m’ouvrirai à son parfum comme il vous plaît 

Je serai vôtre en ce charmant printemps fleuri 

 

Mille baisers de joie je vous adresse en vers 

Mille vers d’espoir je vous compose ce soir 

Hommage à vos yeux pers dans lesquels je me perds 

 

©   Monique-Marie Ihry    -  août 2009  - 

Texte déposé

 

Mozart

Posté : 24 août, 2009 @ 5:26 dans Poèmes en français | Pas de commentaires »

pianorose.png    

Mozart 

Dans le salon un piano gaiement entonne 

Un air heureux qui agréablement résonne 

Les notes cristallines s’évadent en douceur 

Dans les allées du clair de lune de mon cœur 

 

En quête d’harmonie ce divin piano 

S’envole dans un endiablé crescendo 

Et, sur la portée, les notes qui virevoltent 

Me portent dans un serein élan qui m’emporte 

 

Poursuivant son chemin la musique s’évade 

Ses notes déclinées en douce sérénade 

Embarquent mon âme en un élan radieux 

 

Le soleil en mon cœur dévoile les allées 

Du crépuscule qui s’y était installé 

Mozart en son rêve se retire comblé 

 

 

 

©    Monique-Marie Ihry    -  août 2009  - 

 

Au fil des mots |
Entre deux nuages |
Lectures d'haabir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'ai "meuh" la "lait"cture
| Les Chansons de Cyril Baudouin
| Malicantour